La Ruche, le réseau en action des femmes francophones de Shanghai 

27 février 2014 - Rencontre avec Daphné Rapaccioli, chef de projet Bioderma

Actualités - Image d'intro

Conjointe expatriée : comment j'ai trouvé mon poste dans le marketing à Shanghai ?

Daphné est arrivée à Shanghai il y a 1 an et demi. Elle et ses enfants rejoignent son conjoint déjà en poste à Canton depuis un an. Leur séjour à Shanghai doit initialement durer un an. C’est dans cette optique de temps relativement court que Daphné s’est préparée au départ. Il s’agissait d’aller vite !

Avant Shanghai

Dans le parcours professionnel de Daphné avant Shanghai, il y a un avant enfants et après enfants. Avant de fonder une famille, Daphné a travaillé pendant 10 ans dans le marketing au sein de multinationales. Pour dégager plus de temps avec ses enfants elle s’est ensuite investie dans d’autres types d’activités : gestion de projets dans l’associatif dans des domaines divers (logement social, petite enfance, animation …).

Daphné a toujours gardé en tête l’âge de 45 ans comme cap psychologique pour reprendre son activité professionnelle dans le marketing. Et ce tournant venait à peine d’être engagé avant l’annonce du départ à Shanghai. Daphné avait en effet rejoint depuis un an une start-up proposant un service de garde d’enfants par des personnes de nationalité étrangère afin de contribuer à l’apprentissage des langues. Il a donc fallu démissionner, sans pour autant renoncer au virage et saisir l’opportunité de ce séjour en Chine pour préparer, d’ores et déjà, son retour à une activité professionnelle plein temps en France.

L’arrivée à Shanghai : opportunité saisie !

A l’annonce du départ, Daphné a immédiatement, et naïvement dit-elle (!), pensé à l’aide qu’elle pourrait apporter depuis Shanghai aux entreprises françaises désireuses de s’implanter en Chine. Elle a alors activé son réseau professionnel avec cette idée en tête. C’est grâce à un contact au sein d’ERAIL (+/- déclinaison régionale d’Ubifrance pour la région lyonnaise) qu’elle a pu rencontrer dès son arrivée, Vincent Leroy, fondateur d’Expatrimo. Ce dernier a vu en Daphné une belle opportunité de développer sa structure et lui a proposé de mobiliser ses compétences marketing en se rémunérant à la commission sur les ventes. Pour Daphné, séduite par l’esprit start-up d’Expatrimo, le critère financier a été clairement laissé de côté pour privilégier le fait d’être active et de développer son réseau chinois, garantie pour elle d’une expatriation bien vécue. Bien que ne répondant pas exactement à ses attentes, ce premier poste devait servir de tremplin, permettre de se familiariser avec les pratiques professionnelles chinoises et d’identifier une meilleure opportunité. Un scénario qui se concrétise avec Bioderma !

Une première activité peut en cacher une autre

Bioderma Chine recherchait un chef de projet pour doter les équipes locales d’outils de gestion et diffuser des méthodes de travail permettant de gagner en efficacité. Grâce à une bonne préparation de l’entretien d’embauche (plusieurs rendez-vous réseau pour bien connaître l’entreprise, cerner parfaitement les attendus du poste, etc…) Daphné a décroché l’emploi.

A noter sur un plan pratique que le contrat est porté par la société IMS Consultancy qui gère pour Bioderma notamment l’obtention du visa de travail, ce dernier étant de plus en plus difficile à obtenir pour les conjoints accompagnateurs (durcissement de la politique d’accueil en juillet 2013). Il faut pouvoir justifier d’un bac+3 et démontrer son activité pendant les 2 dernières années.

Faire évoluer son poste pour s’adapter au contexte de l’entreprise

Initialement Daphnée était rattachée à la Directrice, seule française de l’équipe. Elle était amenée à travailler avec la cellule marketing composée de 3 personnes (marketing manager, designer, assistant). Mais Daphné se heurte rapidement à des difficultés pour faire passer ses idées. D’après son analyse, elle a voulu trop vite faire la démonstration de son professionnalisme tout en représentant une menace pour l’équipe du fait de son rattachement à la Direction Générale. Cela explique la réticence de la marketing manager à travailler de pair avec elle. C’est une difficulté à laquelle Daphné ne s’était pas attendue. Devant cet empêchement à assurer ses fonctions, elle rencontre la Directrice et décide avec elle de poursuivre en tant que consultante extérieure pour modifier notamment son positionnement vis-à-vis de l’équipe. Et c’est un succès ! Investie désormais de plusieurs « missions » transversales (création d’une newsletter interne, développement de partenariats institutionnels, refonte de la stratégie digitale), elle travaille davantage à domicile et laisse plus de place aux relations extra professionnelles (wechat, diner meetings…) indispensables à la pratique du business en Chine. Le fait de ne pas parler chinois reste une difficulté mais grâce à son nouveau rôle de représentation elle peut valoriser davantage le fait d’être française.

Retour prévu en France à l’été 2014

Finalement l’expérience en Chine aura duré non pas un an mais deux. Le retour en France est annoncé  et Daphné négocie actuellement son intégration au sein des équipes Bioderma France.

Elle retient de son expérience professionnelle à Shanghai un mot d’ordre : « less planning, more acting ». Mais également être plus attentif au langage corporel, et toujours SOIGNER SON RESEAU !

Donc bravo et merci à la RUCHE de favoriser le professional networking. C’est INDISPENSABLE.

Retour à la liste des actualités