La Ruche, le réseau en action des femmes francophones de Shanghai 

1er Juillet 2020 - Retour sur la rencontre de Sophie Renier

Actualités - Image d'intro

Mercredi 1er juillet a marqué le jour de la reprise des rencontres offline de la Ruche autour du parcours singulier de Sophie Renier, danseuse, chorégraphe mais surtout femme forte, issue d’un parcours d’exception.

Cette rencontre qui a été preparée et menée par Caroline Benarrous a été un moment un peu hors du temps, pendant lequel nous avons été transportées dans le monde de la danse. 

Quand on pense à la danse, on pense à la beauté, à l’art, au plaisir. Nous avons abordé avec Sophie l’envers du décors et la réalité de cet art - le travail, l’effort, les blessures, la sélection, la rigueur et aussi de manière étonnante la mathématique du corps et des mouvements.

Sophie s’est livrée de manière très libre sur les étapes de son parcours. De ses jeunes années à l’école de danse de l’Opera de Paris à son adolescence au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris ; de son entrée dans la vie professionnelle à Bordeaux, jusqu’à sa blessure sur scène à Madrid ; de son arrivée en Chine et sa vie de bohème avec son petit ami chinois à la découverte de son sujet de recherche qui occupe maintenant sa vie.

Puis les Ruchettes ont pu continuer à échanger autour d'un verre offert par notre partenaire Epermarket.

Merci à Caroline Benarrous, fondatrice de Dernier Cri, un media culturel dedié à l'actualité des spectacles à Shanghai d'avoir invité Sophie et partagé sa passion de la danse lors de cette interview.

Merci à Anne-Cécile Noix de nous avoir accueilli dans l’écrin de sa galerie ArtCn, les lignes des œuvres  de Dai Mouyu et Wan Qiong exposées, mêlant textures, calligraphie, poésie, matières naturelles et céramique étaient un cocon parfait pour cette discussion.

Retour à la liste des actualités