La Ruche, le réseau en action des femmes francophones de Shanghai 

19 avril 2017 - Rencontre avec Natacha Devillers : de Los Angeles à Shanghai, une carrière dans le cinéma.

Actualités - Image d'intro
Le 19 avril 2017, nous avons découvert le parcours passionnant de Natacha Devillers, productrice en chef chez Fundamental Films et co-fondatrice de la société de production Les Petites Lumières.

Natacha n’a pas toujours rêvé de cinéma. A la fin de ses études de commerce et d’histoire de l’art elle se dirigeait vers le monde feutré des musées avant qu’un stage à Los Angeles ne la projette une bonne fois pour toutes dans l’effervescence du 7ème art.

Choisir les projets puis les scénaristes et réalisateurs ; travailler sur le scenario ; budgéter et financer ; caster les acteurs et recruter les techniciens ; repérer les lieux et choisir les décors ; superviser le montage et les effets spéciaux… De la production à la post production, Natacha a exploré toutes les facettes de l’industrie du cinéma. Une cohérence de secteur plutôt que géographique pour cette franco-américaine qui a épousé un homme et une vie d’expatriations dans le même mouvement !

Faire en sorte que sa carrière garde son cap malgré les aléas de la vie de famille expatriée, assurer son indépendance financière, voila un enjeu majeur pour Natacha. Son parcours professionnel traduit déjà en exemple pour ses 3 filles, les valeurs héritées de sa mère, féministe engagée qui marcha en son temps devant le Pentagone.

Comment être au bon endroit au bon moment ? Quand Natacha emménage en Turquie en 1993, l’industrie du cinéma est encore fermée. Quand elle emménage à Jakarta en 1997, la chute du pouvoir du président Suharto six mois plus tard ouvre le premier espace de liberté d’expression. Pas de temps à perdre, Natacha en profite pour co-fonder le premier Jakarta International Film Festival ! Ce fait de gloire qui lui valu d’être élue « Woman of the year », lui permit de côtoyer des réalisateurs du monde entier dans une période de boulimie créatrice. Elle devra pourtant repartir avant que l’industrie ne prenne son essor économique. Alors, lorsqu’en 2010, après 5 ans en Chine, la perspective d’un nouveau déménagement s’annonce au moment même où le cinéma chinois commence à s’imposer comme une référence mondiale… C’est une sérieuse discussion familiale qui s’est engagée ! 

Natacha aura ainsi montré la voie de l’entreprenariat à son mari, chacun sa société mais pour les deux une expérience de chef d’entreprise riche à partager en couple. 
Natacha nous parlera de son expérience professionnelle à la lumière d’un équilibre familial qui est sans cesse à questionner. Pour nous elle est revenue sur ses 11 dernières années en Chine, la fébrilité des tournages et son stress substantiel –  notamment quand on doit tourner une course poursuite sur les toits et que l’on connaît l’optimisme légendaire des chinois en terme de sécurité !

Des films de festival aux productions grand spectacle, des collaborations avec des réalisateurs kazahks ou indonesiens à celles avec Luc Besson, Natacha nous a raconté une carrière menée tambour battant, avec le souci de concilier ses valeurs et un sens du pragmatisme. 

Un très grand merci à elle pour ce témoignage vivant sur le monde du cinéma, qui nous a fait voyager et nous interroger sur le rôle des images. 

Retour à la liste des actualités